Foire aux questions

Vous trouverez ici les réponses aux questions les plus fréquemment posées. Si vous ne trouvez pas la réponse que vous cherchez, n'hésitez pas à nous écrire!

Comprendre l'état d'une station

  1. Qu'est-ce que la dernière mise à jour (MàJ)?
    La dernière mise à jour (MàJ) indique le temps qui s'est écoulé depuis le dernier relevé de niveau ou de débit à la station (en minutes et en heures).
  2. Qu'est-ce que le niveau?
    Le niveau de l'eau est calculé en mètres, par rapport au niveau de la mer. Chaque station a ainsi un niveau déterminé. Le niveau moyen est le maximum du seuil « état normal », affiché en vert.
  3. Qu'est-ce que le débit de l'eau?
    Le débit de l'eau est la quantité d'eau en mètre cube qui s'écoule par seconde à la station.
  4. Qu'est-ce que la tendance?
    La tendance représente l'évolution du comportement de la rivière Chaudière. Elle traduit les données récoltées dans l’heure pour le niveau de l'eau (correspond au gradient 1 heure). C'est ainsi qu'on note une tendance à la hausse quand le niveau augmente. La tendance est à la baisse quand le niveau diminue.
  5. Qu'est-ce que le seuil?
    Le seuil est le niveau de risque déterminé par les gestionnaires de la station. Ainsi, lorsque le niveau ou le débit de l'eau atteint une mesure, le seuil change. Au total, 5 seuils ont été déterminés, soit « état normal », « surveillance », « inondation mineure », « inondation moyenne » et « inondation majeure ».
    Voir aussi : Comment sont déterminés les seuils du SSRC?
  6. Qu'est-ce que le gradient?
    Le gradient, c'est la variation entre la donnée actuelle du niveau de l'eau et la donnée prise selon un écart de temps déterminé. Ainsi, on peut savoir de combien le niveau de l'eau a monté ou descendu depuis 15 minutes, 1 heure et 3 heures ou en fonction de la fréquence d'acquisition des données.

Les inondations

  1. Qu'est-ce qu'une inondation en eau libre?
    Les inondations en eau libre sont causées uniquement par une forte augmentation du débit et, par le fait même, de la quantité d'eau dans le cours d'eau. Ce type d'inondation est occasionné par un ou plusieurs facteurs : la fonte du couvert de neige, une abondance de précipitations, diverses conditions météorologiques, les caractéristiques du bassin versant, les activités humaines, etc. Ces inondations peuvent avoir lieu n'importe quand dans l'année. (Source : Inondations de la rivière Chaudière, document de vulgarisation destiné au grand public / Inondations de la rivière Chaudière, document d'accompagnement « Définitions et concepts » , COBARIC, 2022)
  2. Qu'est-ce qu'une inondation par embâcle?
    Les inondations par embâcle sont causées par l'accumulation de glaces flottantes ou de débris dans une section de cours d'eau. Cette accumulation empêche la libre circulation de l'eau. Par conséquent, elle peut créer un refoulement de l'eau, voire des inondations en amont, soit dans l'espace situé avant l'embâcle. (Source : Inondations de la rivière Chaudière, document de vulgarisation destiné au grand public / Inondations de la rivière Chaudière, document d'accompagnement « Définitions et concepts » , COBARIC, 2022)
  3. En cas d'inondation, à qui dois-je m'adresser?
    S'il y a une inondation, veuillez communiquer avec les autorités locales. Elles seront en mesure de répondre à vos questions et de vous aider.
  4. Quelle est la procédure de réouverture de route?
    Quand une route est fermée lors d'une inondation, cela peut prendre un certain temps avant de la rouvrir. En effet, le ministère des Transports et de la Mobilité durable doit d'abord s'assurer que la route est sécuritaire. Voici la procédure suivie avant de rouvrir une route :
    1. Faire circuler le camion de référence (10 roues) à charge légale (25,250 tonnes) à vitesse lente (3 km/h) dans chaque voie de roulement.
    2. Faire simultanément une inspection visuelle de la chaussée en suivant le véhicule en mouvement (à la marche à environ 2 m du camion) afin d'identifier des secteurs affichant des « déflexions » nettement visibles (en position debout). Porter une attention particulière aux abords des ponceaux et des structures.
    3. Localiser les secteurs affichant des « déflexions » importantes, c'est-à-dire si on observe une déformation du revêtement visible à l'œil et colliger l'information dans le formulaire « Réouverture d'un tronçon routier ».
    a. Sur ces secteurs, la route n'est pas jugée sécuritaire. La circulation ne peut pas être permise.
    b. Après une intervention (réparation d'urgence ou autre), effectuer à nouveau la procédure (étapes 1 et 2) sur le secteur visé afin de s'assurer que la capacité portante de la chaussée est suffisante.
    4. Sur les secteurs où la route n'affiche pas de déflexion importante, permettre la circulation des véhicules en apposant la signalisation affichant les charges maximales prévues pendant la période de DÉGEL, soit 22,750 tonnes.
    5. Avant l'ouverture du tronçon, effectuer une inspection de la chaussée tel que décrit dans la procédure sur l'inspection de l'état du réseau routier.

Fonctionnement du SSRC

  1. Comment sont déterminés les seuils du SSRC?
    Les 5 seuils du SSRC sont : « état normal », « surveillance », « inondation mineure », « inondation moyenne » et « inondation majeure ». Pour chacun de ces seuils, chaque gestionnaire de station a déterminé un niveau en mètres (par rapport au niveau de la mer) pour les stations de son territoire. Dès le seuil « inondation mineure », il y a une crue, c'est-à-dire que le niveau de l'eau dépasse son seuil « état normal ». Par exemple, le niveau moyen de la rivière Chaudière est d'environ 140 mètres à Sainte-Marie. Le seuil de détermination de crue est de 145,3 m.
  2. Quelle est la différence entre inondation mineure, moyenne et majeure?
    Ces termes correspondent à des seuils. Le seuil est le niveau de risque déterminé par les gestionnaires de la station. Plus le risque est élevé, plus l'inondation traduite est grande.
    Ainsi, une inondation mineure touche des résidences, des accès ou des infrastructures, mais dans une faible incidence. Le risque est plus important pour une inondation moyenne. Une inondation majeure représente quant à elle un risque très important.
    Ces seuils d'inondation permettent aux gestionnaires de la station et des services d'urgence de prévoir les risques et d'agir au bon moment pour la sécurité de la population.
    Ces seuils d'inondation sont également liés aux zones de récurrence. Lors d'une inondation, le cours d'eau déborde. L'espace occupé par l'eau varie alors en fonction du niveau du cours d'eau. On parle de zones inondables. Au Québec, ces zones inondables sont réglementées selon des zones de récurrence. C'est la possibilité qu'une inondation survienne chaque année.
    Une inondation mineure équivaut à une zone de récurrence 0-2 ans. Concrètement, cela veut dire qu'il y a une chance sur deux qu'il y ait une inondation dans la zone inondable déterminée chaque année.
    Une inondation moyenne équivaut à une zone de récurrence 0-20 ans. Concrètement, il y a 1 chance sur 20 qu'il y ait une inondation d'une telle ampleur chaque année.
    Une inondation majeure équivaut à une zone de récurrence 20-100 ans. Concrètement, il y a 1 chance sur 100 qu'il y ait une aussi grande inondation chaque année.

    Voir aussi : Comment sont déterminés les seuils du SSRC?
  3. Qui envoie des alertes lorsque le niveau de seuil change?
    C'est automatique. Les alertes sont envoyées seulement aux abonnés inscrits lorsque le niveau de l'eau atteint le seuil « surveillance ». Les gestionnaires de stations ont toutefois la possibilité d'envoyer des informations supplémentaires au besoin.
  4. Est-ce que les données du SSRC sont en temps réel?
    Les données disponibles sur le SSRC proviennent de différentes sources. Les données captées par les stations où les municipalités sont propriétaires sont retransmises en temps réel sur le site Web. Pour les données provenant du gouvernement du Québec, principalement les données de débit, elles sont transmises avec un délai beaucoup plus grand. En effet, les données sont analysées et corrigées avant d'être rendues disponibles sur le SSRC.
  5. Quels sont les équipements utilisés dans le SSRC?
    Les équipements utilisés pour récolter des données sont les suivants :
    1. Les échelles limnimétriques permettent de mesurer le niveau de la surface de l'eau. Elles sont installées sur le bord de la rivière ou près des infrastructures comme des ponts. Elles doivent absolument être lues visuellement, soit à l'aide d'une caméra ou sur place.
    2. Les sondes de niveau à ultrasons mesurent le niveau de la surface de la rivière. Elles incluent donc le niveau de l'eau, mais également l'épaisseur de la glace dans leurs lectures.
    3. Les sondes de pression hydrostatique mesurent le niveau de l'eau seulement, peu importe le moment de l'année.
    4. Les caméras filment le comportement de la rivière en direct.
    L'ensemble des données récoltées sont transmises automatiquement sur le site Web du SSRC, par télémétrie ou par câblage.
  6. Qui sont les gestionnaires de station?
    Les gestionnaires de station sont les personnes désignées au sein de la municipalité pour être responsable de leurs stations municipales. Deux d'entre eux sont également nommés pilotes de station. Ces derniers ont donc un accès à l'ensemble des stations du SSRC et appuient les gestionnaires de station au plan technique. Le COBARIC appuie les gestionnaires de station au plan de la coordination de l'ensemble du SSRC.

Abonnement aux alertes

  1. Comment me désabonner des alertes?
    Il est possible de se désabonner de 2 façons différentes.

    1. Sur la page Abonnement, vous pouvez entrer votre adresse courriel dans le champ « Se désabonner ».
    2. Dans chaque avis reçu, vous pouvez cliquer sur le lien « Se désabonner ».
  2. Comment changer les stations auxquelles je suis abonné?
    Si vous êtes abonné à plusieurs stations et souhaitez en retirer ou en ajouter de nouvelles, il vous suffit de suivre à nouveau la procédure d'abonnement. Vous pouvez alors indiquer l'ensemble des stations que vous voulez suivre à partir de maintenant.
  3. Comment recevoir les alertes par texto?

    Veuillez remplacer le xxxxxxxxxx par votre numéro de 10 chiffres incluant l'indicatif régional pour recevoir les alertes par texto en fonction de votre fournisseur de téléphonie.

    TELUS Mobilité
    xxxxxxxxxx@msg.telus.com

    Bell Mobilité et Solo Mobile
    xxxxxxxxxx@txt.bell.ca

    Rogers
    xxxxxxxxxx@pcs.rogers.com

    Fido
    xxxxxxxxxx@fido.ca

    Koodo Mobile
    xxxxxxxxxx@msg.koodomobile.com

    Virgin Mobile
    xxxxxxxxxx@vmobile.ca

    Exemple: Si vous envoyez un texto à un appareil mobile Telus l'adresse indiquée sera "1112223333@msg.telus.com".

État des stations

Suivez l'état des stations en temps réel en consultant les niveaux et les débits de la rivière Chaudière et de ses tributaires.

Abonnement

Abonnez-vous pour recevoir des alertes lorsqu'une inondation est probable près de la ou des stations sélectionnées.

FAQ

Trouvez les réponses à vos questions sur le SSRC, les inondations et bien plus!

À propos

Découvrez l'histoire et le fonctionnement du SSRC depuis sa création.

Commentaires

Un problème? Une suggestion? Écrivez-nous.